Comment aider bébé à vaincre sa peur de l’eau ?

Bien qu’ils se soient développés dans le liquide amniotique présent dans le ventre de leur mère pendant 9 mois, il est courant de voir certains tout-petits s’inquiéter et s’angoisser au bord de l’eau. En effet, certains enfants ne perçoivent pas le milieu aquatique comme un environnement amusant ou joyeux, mais plutôt comme un danger.

Dans la suite, nous vous donnons les principales sources de leurs réactions ainsi que quelques conseils utiles pour les aider à ne plus avoir peur de l’eau.

D'où provient cette peur de l’eau chez l’enfant ?

Pour aider votre tout petit-petit à vaincre sa phobie de l’eau, il est avant tout essentiel de déterminer les sources de cette peur. Les origines de l’angoisse peuvent être multiples et variées. Voici quelques éléments susceptibles d’être à la base de cette crainte de l’eau chez les enfants.

L’angoisse des parents

apprend à nager bébé

La peur de l’eau d’un bébé peut être involontairement transmise par l’un des parents. En effet, certains parents ont une certaine appréhension par rapport à l’environnement. Ces derniers ont habituellement peur de la noyade ou de mouiller la tête du nouveau-né.

Dans ce genre de situation, les bébés ressentent la crainte de leurs parents. Pour l’aider à se familiariser avec l’eau, vous devez apprendre à maîtriser votre peur, car les enfants imitent souvent leurs parents.

Une mauvaise expérience vécue par votre bébé

Parfois, la phobie de l’eau d’un enfant peut résulter d’une ancienne expérience désagréable. Ce petit être peut donc associer inconsciemment et directement l’eau à cette expérience peu réjouissante qu’il a vécue :

  •       Éclaboussures reçues à un moment malvenu ;
  •       Bousculades ou bruits ;
  •       Tomber accidentellement dans l’eau
  •       Savon dans les yeux ;
  •       Boire la tasse dans la baignoire ;
  •       Shampoing qui pique les yeux ;
  •       Disputes des parents ou des frères et sœurs éventuels près de l’eau, etc.

Discutez avec votre bout chou pour l’aider à définir ce qui l’a contrarié. Par la suite, proposez-lui des solutions dans le but de l’aider à laisser ce mauvais souvenir aux oubliettes.

L’immensité des piscines et de la mer

piscine bébé nageur

Les dimensions d’une piscine ainsi que l’infinité de la mer n’ont rien à avoir avec les proportions de la baignoire ou de la bassine dans laquelle bébé se baigne. Leur immensité peut de ce fait angoisser votre bébé. De plus, le mouvement des vagues, la vie sous-marine, les bruits et odeurs associés à ces lieux peu familiers peuvent être à la base de la peur de l’eau des enfants.

La peur de l’inconnue

Souvent, les enfants qui se baignent pour la première fois en milieu naturel peuvent avoir peur de l’eau. En réalité, étant donné qu’il est impossible de voir le fond de l’eau et vu l’immensité de la mer s’étendant à perte de vue, il est impossible que l’enfant se sente à l’aise dans un milieu qui lui semble infini. Cela n’est donc pas rassurant pour le tout-petit. Celui-ci peut avoir peur de se noyer.

Comment aider votre enfant à surmonter sa peur de l’eau ?

Si vous souhaitez aider votre enfant à se familiariser avec l’eau et lui apprendre à nager, vous devez avoir recours à plusieurs moyens. En voici quelques-uns.

Essayer les séances de bébé nageur

Avant l’âge de 6 ans et principalement à partir de 4 mois, vous pouvez inscrire votre enfant à des séances de bébé nageur. Ces séances représentent un excellent moyen par lequel vous pouvez aider votre bébé à lutter contre sa phobie de l’eau et à performer un éveil aquatique efficace.

Les sessions de bébés nageurs ont pour but d’initier les tout-petits aux plaisirs de l’eau, et ce, dès leur plus jeune âge. Elles se déroulent dans les bassines pour enfants et essentiellement à la piscine municipale. Accompagnés par leurs parents et un professionnel de la petite enfance, les bébés appréhendent l’eau par le jeu et effectuent des activités aquatiques.

En plus d’aider votre enfant à se familiariser avec l’eau, les séances de bébés nageurs lui permet de passer des moments privilégiés avec vous. Les activités participent aussi au développement de sa motricité. Lorsque votre enfant a plus de 6 ans, vous pouvez l’inscrire à des cours de natation dans le but de l’aider à apprécier l’eau. La natation pour le bébé est un excellent moyen pour développer son éveil aquatique.

Emmener bébé à la piscine en famille

vacances famille piscine

Le fait d’emmener votre tout-petit à la piscine en famille, pendant les vacances et notamment avec ses frères et sœurs lui sera bénéfique. En effet, en observant les membres de sa famille jouer dans l’eau et prendre du plaisir, il arrivera à vaincre sa peur. Par conséquent, il associera progressivement le milieu aquatique à un environnement ludique où il est possible d’avoir une expérience positive.

Accompagner bébé dans sa découverte de l’eau en le rassurant

Lorsque votre enfant n’ose pas vous faire part de ses angoisses, vous pouvez l’aider à s’en débarrasser. Pour ce fait, amenez-le mettre des mots sur ce qu’il ressent quand il se retrouve dans l’eau. C’est en découvrant ce qui l’effraie que vous saurez la bonne attitude à adopter.

Une fois que vous aurez une idée de ce qui est à la base de cette peur, vous pourrez l’emmener à apprivoiser l’eau à travers le jeu. Montrez-lui qu’il est possible de parler dans l’eau et de faire des bulles. Proposez-lui de souffler sur un bateau dans le but de le faire avancer rapidement. Lorsque vous l’emmener faire une baignade à la mer, restez sur le bord et sautez dans les vagues.

N’hésitez surtout pas à l’encourager en lui faisant remarquer ses progrès. En agissant de la sorte, vous lui permettrez d’aller encore plus loin à chaque fois, car il va se sentir à l’aise dans l’eau.

éveil aquatique bébé

Laissez votre bébé découvrir le milieu aquatique à son rythme, sans le juger

Pour éviter que l’enfant ne craigne l’eau, il est vivement recommandé de ne pas faire les choses à sa place. Vous n’aurez qu’à l’accompagner dans son apprentissage pas à pas, mais en respectant son propre rythme. Il lui revient de déterminer le bon moment où il se lancera.

Ne lui mettez pas la pression, car certains jeunes nageurs ont besoin de plus de temps que d’autres. Une fois que vous le laissez découvrir le milieu aquatique à son rythme et sans lui mettre la pression, il apprendra de lui-même et comprendra ce qu’il faut faire ou ne pas faire.

Équipez votre bébé d’un matériel de flottaison amusant et rassurant

Le plaisir de la baignade dépend également des équipements que l’enfant à sa disposition pendant les séances de bébés nageurs ou durant les cours de natation. Pour ce fait, vous pouvez investir dans des brassards qu’il pourra utiliser au cours des sessions de baignades à la piscine et à la mer.

Si votre enfant a peur des profondeurs, équipez-le d’une lunette de natation ou d’un masque. Grâce à ce matériel aquatique, il ouvrira facilement les yeux sous l’eau et sera rassuré.

Vous pouvez aussi investir dans des bouchons d’oreilles, des bouées de sauvetage, une planche, et même dans des frites flottantes de piscine. Ces équipements vont participer à son épanouissement dans l’eau. De plus, ils l’aideront à nager en toute sécurité.

NB : pensez également aux maillots de bain flottants, très pratiques lorsque l'enfant commence à être à l'aise dans l'eau.

Consultez un spécialiste si le problème persiste

Si votre enfant n’arrive pas à vaincre sa peur de l’eau, malgré tous vos efforts, vous pouvez consulter un psychologue. Ce professionnel discutera avec votre enfant dans le but de remonter jusqu’à l’origine de l’angoisse et de l’aider à débloquer la situation.

S’il est question d’une véritable phobie, il est recommandé de consulter un pédopsychiatre. Il se pourrait que cette crainte de l’eau exprime un malaise psychologique, relatif à un autre évènement.

Vous avez maintenant une idée des éléments qui peuvent être à la base de la peur de votre bébé. Pour l’aider à s’épanouir dans l’eau et à ne plus ressentir de crainte, ayez recours aux bons moyens. Vous constaterez au bout de quelque temps que les moments de baignades sont des instants de plaisir et de jeux pour tous les membres de la famille, votre bébé y compris. Vous serez même surpris de le voir s’amuser au contact de l’eau.

Articles Récents

Que mettre sous une piscine hors-sol ?

La pose d’une piscine hors-sol ne se fait pas n’importe comment. En fonction de vos envies et de votre budget, vous pouvez la poser sur du sable, une pelouse, une...

Ils parlent de nous

  • maman vogue
  • marie claire masion
  • LionsHome